Lumieremaasai

Association de soutien au peuple Maasaï

19 mars 2017

LE KENYA CONFRONTE A NOUVEAU A UNE TERRIBLE SECHERESSE

Classé dans : John — lumieremaasai @ 20 h 50 min

La communauté Maasaï en proie à une grande détresse à cause d’une sécheresse qui perdure encore et encore, qui s’étend tous les jours davantage!!!!

Voici le tragique témoignage du Maasaï John, de la région de Maasai Mara:

Traduit par Marie

En terre Maasaï, ça va vraiment très mal. Nous traversons là des moments particulièrement stressants. Sachez que j’ai moi-même perdu 11 vaches et un âne. Une vache coûte en moyenne 30,000 shk (environ 300 €). C’est bien triste et très pénible. Par endroits, des Maasaï en sont réduits à se nourrir de fruits sauvages et de tubercules parfois toxiques et entraînant la mort.

L’image contient peut-être : plein air et nature

Je suis installé à 7 km de la réserve de Maasaï Mara. Nous faisons désormais face à des relations conflictuelles dues à la délimitation des terres. En effet, la population locale a décidé de matérialiser les lopins de terre pour les besoin des animaux domestiques : ce sont maintenant des propriétés privées, et le corridor des animaux sauvages s’en trouve entravé, générant des conflits entre les gens et la faune sauvage, chacun luttant de son côté pour survivre. A cause de la délimitation des terres, les gens vivent sur les territoires de la faune sauvage et cette dernière est contrainte d’appliquer de nouveaux moyens de survie ; les babouins par exemple se nourrissent de chèvres et de moutons, ce qui génère un conflit sans précédent.

Dans le même temps, nous devrions songer à introduire de nouvelles activités économiques qui nous permettraient de survivre, plutôt que de garder le bétail. Faute de quoi, la génération à venir ne verra plus les gens en interaction avec la faune sauvage, comme ça l’était autrefois.

Sous l’effet de la sécheresse qui perdure, des écoles Maasaï ont fermé leurs portes à cause du manque de nourriture et d’une baisse de la fréquentation scolaire. De surcroît, des maladies se déclarent car les gens consomment de l’eau sale et se nourrissent de cadavres d’animaux. Jusqu’à maintenant, les plus touchés dans la communauté sont les femmes et les enfants.

 

Emmaus Cent Pour Un |
La Boule Lugonnaise |
Albadanse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Partageonsclaviers
| Lesirisaubresil
| Cescneuvilleauxbois