Lumieremaasai

Association de soutien au peuple Maasaï

23 janvier 2014

Appel Kenny Matampash

Classé dans : Appel Kenny — lumieremaasai @ 9 h 14 min

 

Maasai Appeal to All

Publié par Kenny Matampash ole Meritei le 1 novembre 2011 • Dans la catégorie Grotius International Traduit par Marie-Thérèse Chanois-Gonnot

LA TERRE

Les Maasai sont les victimes du passé colonial. C’est aujourd’hui que nous, pasteurs  Maasai du Kenya (Afrique Orientale), en subissons  le contrecoup et les effets. L’on nous accule au pied du mur et le temps est venu de faire entendre notre voix. Tout a commencé lorsque le gouvernement colonial britannique nous a pris nos meilleures terres  pour le compte des Colons Blancs et que sous la contrainte il nous a chassés de notre héritage, la terre de nos ancêtres. A partir de là, nous avons perdu notre fierté, notre héritage, notre culture, nos traditions,  et notre tissu social a commencé à s’effondrer. Le gouvernement africain en place a suivi la même voie et dès lors affiche invariablement la volonté farouche de provoquer les Maasai. Ils veulent nous voir adopter d’autres cultures.  Actuellement, la Terre Maasai est privatisée, il n’existe plus de propriété collective. Le problème est d’envergure !  Nous perdons nos terres au profit d’étrangers et de sociétés multinationales.  Ce ne sont plus des pâturages : elles sont utilisées pour l’agro-alimentaire, l’élevage de volailles ainsi que pour les serres où sont cultivées les fleurs destinées à l’exportation vers l’Europe et l’Amérique. L’environnement, à l’instar des sols, est totalement pollué sous l’effet des produits chimiques et des substances toxiques dont se servent ces gros monstres !! Nos vaches succombent en mangeant l’herbe et en buvant l’eau. Ces sociétés ont même creusé des puits artésiens, entraînant l’assèchement de nos puits  traditionnels, peu profonds. Le niveau de la nappe phréatique est au plus bas.

LE PASTORALISME (l’élevage extensif)

Le pastoralisme, c’est notre mode de vie. Ca nous plaît énormément et nous en avons une connaissance approfondie. Il protège l’environnement des dégradations. Les Maasai ont un système bien approprié quant à l’utilisation de la terre. Cet environnement fragile est menacé par le nouveau système d’utilisation des terres, totalement destructeur. De plus en plus, les Maasai découvrent la vie urbaine. Ils se rendent dans les grandes villes  à la recherche d’un emploi. Bon nombre d’entre eux se retrouvent sans terres et occupent illégalement leur propre terre.

LE TOURISME

Les plus beaux parcs nationaux d’Afrique Orientale sont situés en Terre Maasai (…….). C’est sur les meilleures terres Maasai que ces parcs nationaux sont implantés. Des terres où avant les Maasai faisaient paître leurs animaux pendant la saison sèche. Actuellement, les animaux ne peuvent paître sur ces terres. Même en période d’absolue sécheresse. Les pasteurs Maasai,  qui depuis des siècles sont les gardiens des animaux sauvages, ne tirent qu’un faible bénéfice de l’exploitation de ces parcs nationaux.

LA SECHERESSE ET LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

Actuellement, les sécheresses sont plus fréquentes que jamais dans les ASAL (zones arides et semi-arides) du Kenya. Les Maasai perdent leurs animaux et ils dépendent désormais de l’aide alimentaire. Ces changements climatiques ne sont pas naturels, l’homme en est la cause. Il faut que les Economies Développées arrêtent de nous massacrer !! Alors mettons un terme aux discours et aux conférences interminables. Pour l’heure, il nous faut passer à l’action.

 

Emmaus Cent Pour Un |
La Boule Lugonnaise |
Albadanse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Partageonsclaviers
| Lesirisaubresil
| Cescneuvilleauxbois